Clodéric Prade 2 ptte.jpg

NOTRE HISTOIRE

C’est plus de 300 ans d’histoire familiale qui nous lient à l 'agriculture et au vin gardois dont 5 générations de vignerons au village de Saint-Mamert du Gard. Nous avons hérité des valeurs de la terre, de la polyculture, des ruines d'une vieille bergerie et de ces vignes qui entourent aujourd’hui notre lieu de vie. En 2007, le choix de l’indépendance s’est imposé, nous engageant plus encore dans une démarche environnementale…

« Nous n’héritons pas de la Terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants »

Saint-Exupery.

D'ériane avril 2022_2.jpg
Domaine d'ériane 3.jpg

VINS BIOLOGIQUES & AGROFORESTERIE

Nous sommes même tombés dedans ! Au cœur de nos 43 hectares de terres, aujourd’hui 13 sont plantées de vignes joyeuses dont nous prenons soin, persuadés qu’une matière première saine tout autant que le terroir qui la porte sont la base de notre aventure.

La certification en agriculture biologique est arrivée en 2013, mais nous empruntons également quelques pratiques culturales à la biodynamie comme des préparats de plantes faits maison destinés à la protection de nos végétaux, la préparation de bouse de corne afin de favoriser le vivant de nos sols, un poil de silice par-ci, le calendrier lunaire par-là…

Le bon sens, l’observation nous ont finalement guidé vers l’agroforesterie. Stopper la monoculture pour apporter de la diversité et moins traiter. Recréer des couloirs écologiques pour les rapaces, les chauves-souris, les insectes non nuisibles, c’est en quelques sortes utiliser au maximum les auxiliaires de la vigne pour prévenir et soigner naturellement. Pour nous aider, nous avons donc planté des arbres fruitiers, Erables champêtres, Coronilles, Aulne de Corse, Arbres de Judée, Amandiers ou encore Noyers, qui se dressent en jeunes haies entre les parcelles de vignes, empêchant au passage, espérons-le, la propagation des maladies.

Domaine d'ériane 1.jpg

En préservant tout cet écosystème, c’est à nos vins et à notre terroir que nous donnons la parole. Les sols y sont essentiellement argilo-calcaire, tantôt mâtinés de terres rouges avec beaucoup de fer sur lesquels nous cultivons les cépages noirs, tantôt de marnes blanches et jaunes plus adaptées aux blancs. 

Et si le soleil domine, le mistral caresse les contreforts des Cévennes avant de venir souffler sur nos contrées. Saint-Mamert est le dernier des saints de glaces et influence historiquement la fraîcheur de notre terroir.

C'est cette identité qui est la plus belle vertu de nos vins, que nous aimons peu extraits et digestes, généreux et fidèles, des vins qui se boivent et dont on a envie de se resservir…